Incompréhension de la part des journalistes quant à l’exclusion de certains médias à la conférence de presse du Président de la République de ce jeudi.

24 septembre 2010

« Déplorable l’acte d’exclure les médias privés au point de presse que le Président de la République tenait ce jeudi au palais présidentiel. Une pratique de ranger les uns contre les autres», s’indigne Corneille Nibaruta, président de l’Association Burundaise des Radios Diffuseurs. Ce dernier précise que les radios privées ne sont pas l’ennemi du pouvoir ou du parti présidentiel mais elles contribuent à construire le pays d’une façon harmonieuse. Rappelons que lors de son retour de l’Inde ce jeudi, certains médias n’ont pas eu accès à la conférence de presse du président Nkurunziza tandis que d’autres ont été autorisés par le protocole à écouter le Chef de l’Etat. Quant aux informations faisant état de l’état de santé du Président de la République qui ne permettait pas l’accès des médias privés à ce point de presse, Corneille Nibaruta trouve ces explications non fondées. Contacté à ce propos, le porte-parole du Président de la République a renvoyé les journalistes au chargé de la communication qui a, à son tour, les a renvoyés au porte-parole du Président de la République.

Source : Radio Publique Africaine ( RPA )

Les morts trouvés à l’embouchure de la Rusizi sont bel et bien des burundais.

24 septembre 2010

« Se serait-t-il trompé où ses services n’ont-ils pas été à hauteur de leurs tâches pour identifier les cadavres flottants dans la rivière Rusizi ? » Le directeur général de la Police, le commissaire de police Fabien Ndayishimiye a déclare dans une conférence de presse de ce mercredi que l’identité des cadavres flottant à l’embouchure de la Rusizi n’était pas encore connue. Rappelons que les pêcheurs du lac Tanganyika ont trouvé des cartes d’identités burundaises sur les corps des personnes mortes avant de les enterrer.  

Source: Radio Publique Africaine ( RPA )  

Découverte d’un charnier à la plage de la Rusizi. Quatre corps, qui gardent le secret de leur décès, sont ensevelis sous les sables.

24 septembre 2010

Quatre corps des personnes probablement tuées à Rukoko ont été enterrés jeudi matin. Découverts sur le littoral de la réserve naturelle de la Rusizi, ils ont été enterrés à la hâte à la plage de la Rusizi. Selon l’administration locale à Gatumba, province de Bujumbura, ces corps étaient en état de décomposition avancée, raison pour laquelle ils ont été enterrés ainsi. L’un d’entre eux serait un officier de la police nationale du Burundi de grade capitaine du nom d’Augusti Niyibizi. Certaines sources des cadres de la police indique que cet officier, originaire de Mubimbi et né en 1984, était en compagnie du major Nzabampema dont le commandement de l’Etat Major Général de l’Armée avait signifié son état d’irrégularité. Ces mêmes sources disent que le major Nzabampema a été blessé mais est parvenu à échapper à ses bourreaux. Les trois autres individus sont tous natifs de la province de Ngozi selon les cartes d’identités trouvées sur eux.  

Source: Radio Publique Africaine (RPA)

La RDC classée meilleur partenaire commercial du Rwanda par la Banque Nationale du Rwanda

23 septembre 2010

Selon les statistiques publiées jeudi par la Banque Nationale du Rwanda (BNR), le commerce entre le Rwanda et la République Démocratique du Congo occupe à lui seul 63% des échanges commerciaux entre ce pays et ses 4 voisins frontaliers. 

Le Burundi vient en seconde position avec 19%, l’Ouganda avec 18% et la Tanzanie avec seulement 0.3%. 

La BNR précise que pour obtenir ces statistiques, 102 agents dépêchés sur la ligne de démarcation, ont enquêté sur 53 passages officiels ou clandestins le long de la frontière depuis le mois de Mai de l’année passée pour boucler leur travail en Avril dernier. 

Les produits qui traversent  le plus la frontière du Rwanda pour aller de l’autre côté sont  le café, le sorgho, le haricot, la banane, le maïs, la bière ainsi que d’autres produits divers ; les vaches et les chèvres étant au premier rang des produits qui franchissent la frontière congolaise. 

Selon le gouverneur de la BNR, qui a rendu publiques ces statistiques, 70% des échanges commerciaux entre le Rwanda et ses 4 voisins sont des produits alimentaires et la totalité de ces échanges représentant 5% des échanges commerciaux que le Rwanda effectue avec les pays étrangers. 

François KANIMBA admet cependant que ces statistiques ne sont pas exactes à 100% suite à certaines fraudes qui s’effectuent le long de la frontière et que ses enquêteurs n’ont pas réussi à détecter. Ce qui a poussé le Gouverneur de la BNR à proposer que les postes de contrôle des Recettes(du  Rwanda Revenue Authority) sur la frontière du Rwanda soient multipliées.

Emile NIBASUMBA

 

Burundi-L’ADC condamne les tueries de Rukoko malgré l’interdiction de sa conférence publique par la police

17 septembre 2010

La conférence de presse de l’Alliance des Démocrates pour le Changement prévue ce vendredi a été empêchée par la police.

Les leaders de cette alliance de l’opposition qui a boycotté le processus électoral après les communales controversées du 24 mai dernier se sont vu refuser de tenir cette conférence par la police sans qu’aucun motif ne leur soit fourni.

Léonce NGENDAKUMANA, l’un des quelques dirigeants de cette coalition de 11 partis qui n’a pas fui le pays, dénonce une manoeuvre du gouvernement de les faire taire. Le président du parti FRODEBU condamne cependant les massacres d’hommes et de bétail perpétrés dernièrement dans la région de la forêt de la Rukoko et dément toute collaboration avec les bandes armées impliquée

Y a-t-il naissance d'une nouvelle rebellion au Burundi?

Voir les résultats

Chargement ... Chargement ...
s dans ces tueries.

Léonce NGENDAKUMANA précise également que le dialogue entre le gouvernement en place et les partis de l’opposition est plus qu’opportun.

Ces déclarations de certains leaders de l’ADC viennent démentir les rumeurs selon lesquelles il y aurait une rébellion en gestation dans les forêts de la Kibira et de la Rukoko qui serait soutenu par cette alliance de l’opposition burundaise.

Emile NIBASUMBA   

123456