Les préparatifs du match « Burundi-Côte d’Ivoire » au bon fixe

4 octobre 2010

(RPA, le 04/10/2010 )

Le grand rendez-vous du match opposant le Burundi et la Côte d’Ivoire approche. Le match est prévu le 10 octobre au stade Prince Louis Rwagasore. C’est dans cette optique que Lydia Nsekera, présidente de la Fédération de Football du Burundi « FFB », a tenu une conférence de presse en vu de fournir des éclaircissements sur l’organisation de ce match. Les prix des places sont : pourtour : 3000 Fbu, tribune A et B : 8 000 Fbu, tribune B et C : 15 000 Fbu, tribune d’honneur : 40 000 Fbu.
 Les éléphants poseront leurs pieds sur le sol burundais vendredi à 11h et leurs entrainements se dérouleront au Stade Prince Louis Rwagasore. Signalons que dix joueurs professionnels burundais sont déjà à Bujumbura pour soutenir leur équipe nationale « Intamba mu Rugamba ».

L’ambassade du Rwanda au Burundi accuse l’ONU de voiler sa non assistance de rwandais en danger de mort lors du génocide de 1993.

4 octobre 2010

( RPA, le 04/10/2010 )
  
Le premier conseiller à l’Ambassade du Rwanda à Bujumbura accuse, dans une conférence de presse, l’Organisation des Nations Unies de vouloir masquer ses responsabilités lors du génocide perpétré contre les Tutsi au Rwanda en 1994. Cela après la sortie du rapport du Conseil des Nations Unies sur les crimes contre l’humanité commis par plus de cinq pays, dont le Rwanda, en République Démocratique du Congo durant la guerre de 1996. Rappelons que le Rwanda pointe du doigt les troupes des Nations Unies présentes lors du génocide de 1993 de n’avoir rien fait pour protéger des milliers de population civile en danger de mort. 

Les faux rapports du directeur général de la SOSUMO (Société Sucrière de Moso) aurait induit en erreur Gabriel Ntisezerana

4 octobre 2010

( RPA, le 04/10/2010 )
.
Daniel Kabuto, porte-parole de Gabriel Ntisezerana, deuxième Vice-président sortant révèle que la direction de la Société Sucrière de Moso « SOSUMO » a menti à Gabriel Ntisezerana, ex-deuxième Vice-président de la République en lui fournissant des chiffres erronés sur la situation de l’entreprise. Raison pour laquelle la faute incombe au directeur général Alexis Ntacobamaze, actuellement détenus à la prison centrale de Mpimba.  Rappelons qu’une guerre de mots s’est établie entre Euphrasie Bigirimana, alors ministre du Commerce et de l’Industrie et Gabriel Ntisezerana, ex deuxième Vice-président de la République. La première signalait des déficits et des dettes colossaux de la SOSUMO tandis que le second soutenait que cette société de l’or blanc avait des reins solides.

Les passagers de Brussels Airlines ont eu chaud. L’électricité s’est coupée en plein atterrissage à l’Aéroport International de Bujumbura hier soir.

4 octobre 2010

( RPA, le 04/10/2010 )
Un avion de la compagnie Brussels Airlines a eu, hier soir, des périlleuses difficultés à atterrir à l’Aéroport  International de Bujumbura. Le courant électrique s’est coupé au moment où cet engin était en train d’atterrir. Ne pouvant pas retourner dans le ciel, les pilotes ont opté à atterrir dans le noir en utilisant leur sixième sens et ont réussi les manœuvres. Rappelons que c’est la troisième coupure de courant électrique juste à l’atterrissage d’un avion dans un délai ne dépassant pas deux mois. Albert Maniratunga, directeur-adjoint de cet aéroport, indique que lui-même ne comprend pas ce phénomène et avoue avoir eu beaucoup de chance que l’avion ne se soit pas écrasé. Ce responsable de l’Aéroport International de Bujumbura informe qu’un générateur de courant électrique nommé Ondulaire a été commandé pour parier à cette coupure brusque de l’électricité. Sinon la direction a décidé, selon lui, d’utiliser leurs propres groupes électrogènes lors de l’atterrissage et décollage des avions.    

Les convocations pour enquête judiciaire tombent une à une à la Radio Publique Africaine.

30 septembre 2010

( RPA »www.rpa-burundi.org« , le 29/09/2010 ) 

Depuis ces derniers temps, certains membres du personnel de la Radio Publique Africaine sont convoqués par le ministère public en Mairie de Bujumbura. Aujourd’hui, Jean Mairie Vianney Hicuburundi, représentant légal de l’association RPA subit un interrogatoire au Parquet en Mairie de Bujumbura après avoir reçu une convocation pour raison d’enquête judiciaire. Dans la même foulée, le directeur administratif et financier est convoqué pour demain à 11h. Le parquet a également manifesté l’intention d’interroger Eric Manirakiza, directeur de la RPA, aujourd’hui en mission à l’étranger. Avant-hier, c’est Emmanuel Nsabimana, ancien directeur de la RPA qui a répondu à une convocation du parquet. Rappelons que Faustin Ndikumana, chef-charroi de la RPA, vient de passer près de 14 jours dans les cachots du Service National de Renseignement « SNR ».   

123456