Archive de la catégorie ‘Rwanda’

Extradition de Sosthène Munyemana: la justice française rendra sa décision le 19 octobre

Vendredi 8 octobre 2010

(Cyberpresse cité par AFRICATIME, le 07/10/2010)

La chambre d’instruction de la cour d’appel de Bordeaux a examiné jeudi la demande d’extradition lancée par Kigali contre un médecin rwandais accusé d’avoir participé au génocide de 1994, et mis sa décision en délibéré au 19 octobre.
En présence du Dr Sosthène Munyemana, 54 ans, et de son épouse, l’avocat général Jacques De Fos Du Rau a demandé un nouveau renvoi pour un supplément d’information, arguant du caractère incomplet des informations livrées par les autorités rwandaises à la fois dans le mandat d’arrêt et dans les éléments envoyés en août à la cour par Kigali.

Mais le président de la cour d’appel qui, à deux reprises, avait renvoyé l’affaire dans l’attente déjà de nouveaux éléments des autorités rwandaises, n’a pas accédé à cette demande et décidé de rendre son arrêt dans deux semaines.

De son côté, l’avocate du médecin rwandais, Me Florence Bourg, s’est vivement opposée à un nouveau renvoi, plaidant pour une décision de refus d’extradition. « C’est la septième fois que la justice française va se prononcer sur des demandes d’extradition d’un ressortissant rwandais, aucune chambre d’instruction française n’a rendu de décision favorable », a-t-elle dit.

L’avocate a longuement argumenté, notamment sur les garanties jugées insuffisantes accordées à la défense, évoquant le cas de l’avocat américain Peter Erlinder, placé en détention alors qu’il assurait la défense d’un génocidaire rwandais.

Une quinzaine de personnes du comité de soutien du médecin étaient venues dans la salle d’audience tandis qu’au nom de deux associations de victimes du génocide, une dizaine de personnes étaient venues réclamer son extradition.

Alain Gauthier, président du collectif des parties civiles pour le Rwanda (CPCR), a déclaré à l’AFP: « le médecin s’exprime, c’est important de donner le point de vue des parties civiles ».

Qualifié de « boucher de Tumba » par M. Gauthier, le Dr Sosthène Munyemana, originaire de la région de Butare (sud du Rwanda) et domicilié à Cestas (Gironde), exerce depuis huit ans comme urgentiste dans un hôpital de Villeneuve-sur-Lot (Lot-et-Garonne).

Cet ancien gynécologue de l’hôpital universitaire de Butare, est fiché par Interpol pour génocide et crime de guerre, il est également visé par une information judiciaire ouverte en 1995 à Bordeaux et transférée en 2001 à Paris. Il a été placé dans cette procédure sous le statut de témoin assisté.

Un contingent de 800 militaires Rwandais vient de rentrer après 9 mois de service de maintien de la paix au Darfour

Mardi 28 septembre 2010

C’est à la fin de la journée de mardi que le bataillon 101 a débarqué à l’aéroport de Kanombe à Kigali en provenance de Darfour.
Le commandant en chef de ce contingent, le lieutenant Colonel Franck MUTEMBE, s’est félicité de voir que tous ses hommes rentrent tous vivants après 9 mois de service de maintien de la paix dans la province de Darfour au Soudan sous l’égide de l’ONU.
Le lieutenant Colonel Franck MUTEMBE dit également que la collaboration entre les militaires Rwandais et la population de Darfour est au bon point.
Les 800 militaires constituent le dernier contingent militaire à être relayer pour cette année, les dernières relèves de 4 bataillons s’étant dirigées vers le Darfour dans la matinée selon Olivier MUHIRWA correspondant de la Radio Izuba qui était à l’aéroport de Kigali.
La sécurité est sujette à caution dans cette région de l’ouest du Soudan en conflits armés depuis bientôt une décennie.

L'ONU va-t-elle sortir en Octobre son rapport sur les crimes qu'auraient commis les forces armées de la région en RDC (période 1993-2003) dont l'Armée Patriotique Rwandaise?

  • Oui (0%, 0 Votes)
  • Non (100%, 0 Votes)

Nombre de votants: 0

Chargement ... Chargement ...

Emile NIBASUMBA

La RDC classée meilleur partenaire commercial du Rwanda par la Banque Nationale du Rwanda

Jeudi 23 septembre 2010

Selon les statistiques publiées jeudi par la Banque Nationale du Rwanda (BNR), le commerce entre le Rwanda et la République Démocratique du Congo occupe à lui seul 63% des échanges commerciaux entre ce pays et ses 4 voisins frontaliers. 

Le Burundi vient en seconde position avec 19%, l’Ouganda avec 18% et la Tanzanie avec seulement 0.3%. 

La BNR précise que pour obtenir ces statistiques, 102 agents dépêchés sur la ligne de démarcation, ont enquêté sur 53 passages officiels ou clandestins le long de la frontière depuis le mois de Mai de l’année passée pour boucler leur travail en Avril dernier. 

Les produits qui traversent  le plus la frontière du Rwanda pour aller de l’autre côté sont  le café, le sorgho, le haricot, la banane, le maïs, la bière ainsi que d’autres produits divers ; les vaches et les chèvres étant au premier rang des produits qui franchissent la frontière congolaise. 

Selon le gouverneur de la BNR, qui a rendu publiques ces statistiques, 70% des échanges commerciaux entre le Rwanda et ses 4 voisins sont des produits alimentaires et la totalité de ces échanges représentant 5% des échanges commerciaux que le Rwanda effectue avec les pays étrangers. 

François KANIMBA admet cependant que ces statistiques ne sont pas exactes à 100% suite à certaines fraudes qui s’effectuent le long de la frontière et que ses enquêteurs n’ont pas réussi à détecter. Ce qui a poussé le Gouverneur de la BNR à proposer que les postes de contrôle des Recettes(du  Rwanda Revenue Authority) sur la frontière du Rwanda soient multipliées.

Emile NIBASUMBA